Les la BARRE de FLANDRE

Les la BARRE de FLANDRE

follie_arriere.jpg               follie_biblio.jpg

Par bonheur, en 1807, le Baron Sébastien-Charles de la Barre de Flandre eut le désir d'acquérir et d'habiter le domaine et ainsi le sauva de la décadence. Il avait épousé en 1775, Barbe-Françoise, Baronne de Marche.

 

Sébastien-Charles était né en 1753. Il subit l'influence du XVIIIe siècle où l'architecture médiévale était à ce point honnie que de grands architectes comme Laurent-Benoît Dewez n'hésitaient pas à habiller les églises gothiques de blanc pur. Ces stucages étaient d'ailleurs d'une grande beauté.

Il est donc naturel que le Baron de la Barre ait sacrifié à la mode du temps en enlevant les croisillons des fenêtres de la cour intérieure ouvrant ainsi de grandes baies vitrées ce qui, à l'heure actuelle, nous paraît abusif.

Son œuvre la plus importante fut la construction de la façade postérieure du château.

Il démolit le mur de la courtine qui existait encore du côté de la rivière, percé de 5 fenêtres et y éleva une longue façade dans le style classique de la fin du XVIIIe siècle d'une grande pureté de lignes et harmonieusement cadencée.

Cette façade rectangulaire est éclairée par 9 fenêtres à menu-bois et surmontées de combles " à la française " dont la toiture en croupe est percée de lucarnes.

Sébastien-Charles fit démolir les tours d'angle du château, ruinées par les guerres ainsi que les deux belles galeries latérales, elles aussi en ruine. Il fit combler les douves en détournant le cours de la rivière la Sennette. Sébastien-Charles de la Barre de Flandre était de surcroît un érudit.

follie_pierretombal.jpg

Il constitua une bibliothèque encyclopédique renfermant une collection de livres rares, aux reliures en parchemin. On y trouve tous les auteurs classiques français, des livres d'histoire, des atlas de voyage, des traités d'agriculture et d'horticulture ainsi que les grands philosophes.

Il eut une fille Agathe-Charlotte et un fils Charles-Hyacinthe décédé à l'âge de 27 ans.
Agathe épousa son oncle Ferdinand, Chevalier de la Barre et Chevalier de Justice de l'Ordre de Malte. Elle avait à peine 18 ans lors de son mariage en 1794.

Ceci se passait dans la tourmente de la révolution française. Quelques mois plus tard, le 19 août 1974, Ferdinand mourut en exil à Cologne.

Agathe mit au monde un fils posthume nommé comme son père Ferdinand. Sa mort prématurée en 1821 éteignit la branche des la Barre de Flandre.

Dans la chapelle seigneuriale de l'église Saint-Remy, trois pierres tombales en marbre blanc racontent en termes éplorés les deuils successifs de Sébastien-Charles de la Barre de Flandre.

La terre d'Ecaussinnes fut léguée à Charles, Comte de Spangen, cousin du Baron de la Barre de Flandre, qui épousa Marie, Marquise de Rhode, dont la fille aînée Margerite s'allia en 1876 au Comte Gontran de Lichtervelde. C'est ainsi que la Follie entra dans la maison de Lichtervelde.

 

Actions sur le document